Le repaire du Daimaô

It's like a mystic cave. But in the world wide web.

Glossaire

Abduction

Recoupement entre une expérience particulière et une connaissance générale.

On distingue l’abduction « spontanée » de l’abduction « forcée ».

L’abduction spontanée apparaît lorsque par isolation, on abstrait (de ce que l’on traite sur le moment) une ou plusieurs propriétés correspondant (~ càd liées) à une connaissance antérieure.

Là où l’induction est très automatique et continuelle (même chez le nourrisson), l’abduction spontanée est beaucoup plus rare et ponctuelle, et demande un certain type de mode de conscience (càd qu’il faut avoir la connaissance générale « en tête » au moment de l’expérience, et qu’elle ne viendra pas toute seule si elle n’était pas là*). L’abduction est un traitement de bien plus haut niveau, qui demande de l’interprétation active, et ce que l’on pourrait appeler de bonnes capacités de « détective policier » pour arriver spontanément (dans le sens où il faut toujours essayer de voir les potentielles pistes, les potentiels liens avec un « crime » sur lequel on travaille).

L’abduction peut néanmoins être « forcée » par la présentation d’une connaissance générale. Par exemple si on lit le passage d’un texte qui explique une chose abstraite, cette chose abstraite va probablement nous « parler » et nous faire penser à nos propres exemples personnels. Ce type d’abduction est l’une des grandes bases de l’enseignement et de la transmission de savoir en général.

L’abduction est un type d’inférence.

 

* : contrairement à l’induction dans laquelle la connaissance générale n’est pas la source du recoupement mais son résultat, directement évoqué par l’interprétation passive de l’expérience particulière.

Commentaires fermés.

Laisser un commentaire